Saison des ouragans des Caraïbes: ce que vous devez savoir avant votre voyage

Laissez-nous apaiser toute hésitation que vous pourriez avoir à voyager dans les Caraïbes pendant la saison des ouragans. «Si quelqu'un m'offrait des vacances dans les Caraïbes pendant la saison des ouragans, je n'y réfléchirais pas à deux fois - j'y retournerais», explique Chris Landsea, agent des sciences et des opérations au National Hurricane Centre. "Mais vous devez être préparé." Nous pouvons aider avec cela. Nous avons fait appel à des météorologues et à la fondatrice d'une compagnie d'assurance voyage de premier ordre pour connaître tout ce que vous devez savoir avant de faire vos bagages et de prendre la route pendant la saison des ouragans.

La saison des ouragans dure six mois dans les Caraïbes.

Tout comme la Floride , la saison des ouragans dans les Caraïbes dure de juin à novembre. Bien que la région puisse être frappée par une tempête à n'importe quelle période de cette période, il est rare d'en rencontrer une en juin et en juillet. D'août à novembre, cependant, c'est le moment le plus risqué. Cela dit, la probabilité d'un ouragan frapper tout au long de la saison est faible - à peu près la même que le sud de la Floride, selon Landsea. "Par exemple, si vous allez être à Saint Croix dans les îles Vierges américaines pendant six mois, vous avez environ 14% de chance de subir un ouragan", dit-il. "Et si vous allez être là pour une semaine - même pendant la haute saison - il s'agit d'une chance de 1 pour cent."

Cette année, l'activité cyclonique sera moyenne à supérieure à la moyenne.

Bien qu'il soit trop tôt pour faire des prédictions sur ce que la saison des ouragans de cette année apportera à des régions spécifiques des Caraïbes, il est probable que cette année soit active, selon Landsea. "Selon le National Hurricane Center, cela se traduit par entre 11 et 17 tempêtes", explique le météorologue Jason Meyers. "De ces tempêtes, cinq à neuf sont susceptibles de devenir des ouragans et entre deux et quatre d'entre eux deviendront des ouragans majeurs - c'est-à-dire de catégorie 3 ou plus." Selon l'Administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA), la moyenne historique est de 12 tempêtes nommées.

Certaines régions des Caraïbes sont mieux protégées que d'autres.

Croyez-le ou non, certaines parties des Caraïbes sont immunisées contre les ouragans. Par exemple, le Panama n'est jamais touché parce qu'il est trop proche de l'équateur. Aruba, Curaçao et Bonaire, également connues sous le nom d'îles ABC, sont également situées en dehors de la ceinture des ouragans, ce qui en fait des destinations idéales pour profiter de la basse saison sans risque élevé de mauvais temps. Trinidad, qui est située à une faible latitude, est une autre destination des Caraïbes qui ne sera probablement jamais touchée. D'un autre côté, les Grandes Antilles (Cuba, Jamaïque, Hispaniola et Porto Rico) et l'Amérique du Nord et centrale - du nord du Honduras jusqu'au Mexique - ont des chances beaucoup plus grandes.

La saison des ouragans de cette année pourrait ressembler à celle de l'an dernier.

«L'année dernière, la NOAA prévoyait 10 à 16 tempêtes pour la saison des ouragans de 2016 dans l'Atlantique, qui ne pourraient pas toutes atteindre le niveau d'un ouragan. Leurs prédictions étaient assez précises, avec 15 orages nommés - dont sept ont été jugés des ouragans », explique Stan Sandberg, co-fondateur de TravelInsurance.com . L'année dernière, l'ouragan Matthew a frappé Haïti en octobre, causant d'énormes dégâts. Il a également voyagé à l'extrémité est de Cuba et a traversé les Bahamas avant de se rendre aux États-Unis. Puis il y a eu l'ouragan Otto, qui a frappé près de la frontière entre le Costa Rica et le Honduras. Heureusement, il est apparu dans une zone relativement peu peuplée et n'a pas causé beaucoup de destruction.

"Il est difficile de faire une prédiction sur la façon dont une zone sera affectée par une saison entière", explique Meyers. Cela dit, les voyageurs dans les Caraïbes devraient planifier la possibilité d'une répétition de l'année dernière, selon Sandberg. Lorsque l'on parle de la saison des ouragans de cette année, il est également important de tenir compte des changements climatiques. Selon Meyers, l'océan se réchauffe, et les eaux plus chaudes signifient des ouragans plus grands et plus forts.

Surveillez la météo avant (et pendant) votre voyage.

Si vous voyagez pendant la saison des ouragans, Meyers recommande de vérifier les prévisions une à trois semaines avant votre voyage. Le National Hurricane Center fournit une carte facile à naviguer qui affiche les points chauds qui se trouvent sur les radars des météorologues. Les applications météorologiques telles que Storm Shield, qui peut enregistrer plusieurs endroits, peuvent également s'avérer utiles si une tempête tropicale ou un ouragan se forme. De plus, l'application enverra des alertes météo, comme les alertes et les avertissements d'ouragan, pour l'un de vos emplacements enregistrés (c'est-à-dire votre domicile et votre destination). Les bureaux locaux de prévision sont une autre excellente ressource pour des prévisions spécifiques sur des jours spécifiques. Une fois arrivé à destination, continuez à regarder la météo et écoutez les autorités si les ordres d'évacuation sont donnés.

Avoir un plan d'urgence.

"Nous nous efforçons de fournir un délai de trois à cinq jours", explique Landsea. "Quand nous voyons un ouragan spécifique arriver vers la côte, nous émettons une montre d'ouragan - signifiant que les conditions d'ouragan et de vent peuvent être prévues dans les deux prochains jours. Puis, au fur et à mesure que nous nous rapprochons, nous émettons un avertissement d'ouragan, ce qui signifie que nous attendons des conditions d'ouragan quelque part dans la zone d'alerte dans les prochaines 36 heures. Quand l'avertissement est émis, c'est à ce moment-là que les gens doivent décider s'ils doivent se baisser, installer des volets et rester sur place ou préparer leur maison et évacuer si les autorités locales disent que vous devez sortir.

Rester informé.

Soyez au courant des politiques d'annulation pour votre compagnie aérienne et hôtel - à savoir, quand il s'agit de tempêtes tropicales et d'ouragans. Allez un peu plus loin et renseignez-vous sur les plans d'urgence et les procédures d'urgence de votre hôtel. Recherchez votre destination, aussi. Savoir s'il s'agit d'une zone qui subit de graves inondations pendant les tempêtes, s'il y a des voies d'évacuation évidentes, et l'hôpital le plus proche en cas d'urgence. "Vous devriez annuler un voyage s'il semble qu'une tempête tropicale ou un ouragan se dirige vers votre destination", explique Meyers. "Si vous êtes déjà là et qu'une tempête est attendue, écoutez les instructions des autorités et comprenez qu'il est peut-être temps de réduire vos vacances."

Considérez l'assurance voyage - et chronométrez l'achat correctement.

Il serait sage d'acheter un plan d'assurance voyage avec des dispositions d'annulation de voyage et de retard de voyage spécifiquement liées aux intempéries et aux ouragans. «De nombreux régimes d'assurance voyage offriront une couverture complète d'annulation de voyage si un ouragan ou une tempête tropicale entraîne une interruption des services pendant une période prolongée», explique M. Sandberg. "Certains plans incluront même une couverture d'annulation pour un avertissement d'ouragan NOAA pour votre destination."

Si vous envisagez d'acheter une assurance, faites-le dès que possible. Une fois qu'une tempête est nommée, il n'est plus possible d'acheter une assurance voyage pour se protéger contre les pertes découlant de cet événement. "Il est idéal d'acheter une assurance voyage dans les jours suivant le paiement initial du voyage", explique Sandberg. «Certains régimes exigent que vous achetiez le plan dans une courte fenêtre - généralement sept jours - à compter de la date à laquelle vous avez effectué le premier paiement vers votre voyage. En outre, l'annulation doit généralement avoir lieu plus de 14 jours après l'achat de l'assurance. "

Choisissez le bon plan d'assurance en lisant les petits caractères.

En plus de la synchronisation, il est essentiel que vous prêter attention aux détails Nitty-Gritty. "Certains plans exigent une fermeture complète de votre compagnie aérienne pendant 24 heures consécutives avant de vous laisser annuler", explique Sandberg. "D'autres exigent un arrêt de 48 heures avant l'annulation est autorisée. De même, pour que les indemnités de retard soient disponibles, certains régimes exigent un délai de six heures, alors que d'autres exigent un délai de 12 heures. »Lorsque vous consultez les plans, assurez-vous que la politique que vous achetez est complète. les raisons de l'annulation de voyage, interruption de voyage, et les avantages de retard de voyage, suggère Sandberg.

Vous aimerez aussi:

Vous nous aimez déjà ? Nous aimons être aimés